Thym vulgaire à thymol

Thym vulgaire à thymol

Thymus vulgaris

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion: non approprié, voire interdit

Le thym commun (Thymus vulgaris) est un sous-arbrisseau vivace de la famille des Lamiacées qui se plaît tout particulièrement dans les terrains pierreux et les garrigues ensoleillées.

Tab

Haut de sept à trente centimètres, il a des tiges ligneuses et cylindriques disposées en touffes ou en buissons denses. Ses petites feuilles grisâtres sont ovales et lancéolées ; ses fleurs très mellifères éclosent en épis aux aisselles des feuilles. Le serpolet, dit aussi thym sauvage ou bâtard, possède des caractéristiques proches.

Depuis des millénaires, l’homme utilise pour se soigner et relever la saveur de sa nourriture le thym qui pousse à l’état sauvage sur tout le pourtour méditerranéen. Les Égyptiens l’employaient dans leurs embaumements, et la Crète et Chypre, îles laboratoires des aromates, faisaient grand cas de cette plante chère à Aphrodite. Les Romaines l’employaient en eaux de toilette et en crèmes de beauté. L’amertume du thym lui a valu sa légende : il serait né des larmes de la belle Hélène tourmentée par le remords d’avoir provoqué la guerre de Troie. Le fait que les abeilles tirent un miel très sucré de cette amertume a fait écrire à Plutarque qu’elles ressemblent en cela « aux hommes courageux qui savent tirer un profit de leurs moeurs austères ». En infusion, le thym est l’un des remèdes favoris de la « médecine de grand-mère » qui l’employait contre un nombre considérable de maux, de l’indigestion à la coqueluche. 

Culture et production

Les échanges mondiaux de thym sont estimés à deux milles tonnes par an. Il est cultivé en France sur près de trois cents hectares mais se heurte à la concurrence croissante de la Turquie, de la Pologne, du Maroc et de l’Espagne.

Parfum

L’odeur du thym, plus ou moins forte selon les variétés, est à la fois herbeuse et épicée. Elle est si agréable que la plante a tiré son nom de la racine grecque thyo, « sentir bon, embaumer ».

Extraction et rendement

La distillation par entraînement à la vapeur des sommités fleuries du thym a un rendement de 1,7 % à 2,5 %, soit un kilo sept cents grammes à deux kilos cinq cents grammes d’huile essentielle pour cent kilos de plante.

Formule chimique

Le thym présente la particularité de posséder sept chémotypes principaux ayant chacun une forte dominante (alpha-terpinéol, à thymol, carvacrol, géraniol, linalol, paracymène et thuyanol). L’huile essentielle de Thymus vulgaris thymoliferum a pour principal composant actif un phénol (thymol).

Principales indications

Le thym, puissant antiseptique est fortement anti-bactérien, anti-viral, anti-fongique et anti-parasitaire. Il est utilisé à ce titre contre toutes les infections « difficiles », tant de la sphère ORL que des systèmes génito-urinaire, respiratoire et digestif. Il est également immunostimulant et tonique général ; à ce titre, il est conseillé dans les états grippaux et de fatigue.

Autres chémotypes

À géraniol (Thymus vulgaris geranioliferum), à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum), à paracymène (Thymus vulgaris paracymèniferum), à thujanol (Thymus vulgaris thujanoliferum), à alpha-terpinéol (Thymus vulgaris L. terpineoliferum), à carvacrol (Thymus vulgaris L. carvacroliferum).

Autres espèces apparentées

Thym saturéoïde (Thymus satureioides), thym d’Espagne (Thymus mastichina), serpolet (Thymus serpyllum).

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera

 

Tout sur les huiles essentielles

Phasellus volutpat, metus eget egestas mollis, lacus lacus blandit dui, id egestas quam mauris ut lacus.

Tout sur les huiles essentielles

Retrouvez toutes les essences dans le livre Aromathérapia

Info

Achetez le livre