Ravintsara

Ravintsara

Cinnamomum camphora

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion

Le ravintsara (Cinnamomum camphora) est un arbre de taille moyenne de la famille des Lauracées. Son écorce est rougeâtre et ses feuilles, insérées en hélice, glabres et coriaces, ont la forme de celles du laurier (Laurus nobilis).

Tab

Originaire du Japon et de Taiwan, il a été introduit à Madagascar où poussait spontanément une espèce voisine mais aux propriétés différentes (Ravensara aromatica).

Madagascar, île aux parfums, est un haut lieu de la phytothérapie mondiale car plus de six mille plantes y font l’objet d'études et certaines font l'objet d’une utilisation par les ethnopraticiens selon la base de données de l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA). Cette prodigieuse biodiversité a été révélée aux Européens au milieu du XVIIIe siècle par le Français Étienne de Flacourt, « gouverneur résident », dans son Histoire de la grande isle Madagascar (1658). Au XXe siècle, le botaniste Pierre Boiteau a exploré scientifiquement ces richesses et étudié l’effet thérapeutique du ravintsara. Celui-ci a été de tout temps, et demeure aujourd’hui encore, « l’arbre médecine » par excellence des populations malgaches, son nom local signifiant « feuilles bonnes à tout ». L’huile essentielle qui en est extraite est remarquable dès lors qu’il s’agit de combattre des maladies virales.

Culture et production

Après une période de pénurie, la production de Ravintsara est maintenant supérieure à la demande mondiale. Les principaux importateurs sont la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Parfum

L’odeur fraîche du ravintsara rappelle celle de l’eucalyptus.

Extraction et rendement

La distillation des feuilles fraîches par entraînement à la vapeur d’eau fournit l’huile essentielle de ravintsara avec un rendement de 1 % à 2 %, soit un kilo à deux kilos pour cent kilos de plante.

Formule chimique

Les principaux constituants actifs de l’huile essentielle de Cinnamomum camphora sont des oxydes terpéniques (1,8-cinéole), des alcools terpéniques (alpha-terpinéol) et des terpènes (pinènes). Le camphre est très peu présent, et souvent même absent de la race chimique cineolifera, à la différence de celle du Japon, fortement camphrée.

Principales indications

L’huile essentielle de ravintsara est immuno-stimulante et puissamment antivirale et anti-infectieuse. Son très large spectre d’action la recommande pour prévenir et soigner toutes les affections virales, surtout respiratoires – rhume, grippe, refroidissement, angine, laryngite, bronchite, rhinopharyngite – ainsi que les gastro-entérites saisonnières (toujours virales), l’herpès et le zona. Elle est aussi tonique et aide à sortir des états de fatigue extrême et accélère la convalescence.

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera

 

Tout sur les huiles essentielles

Phasellus volutpat, metus eget egestas mollis, lacus lacus blandit dui, id egestas quam mauris ut lacus.

Tout sur les huiles essentielles

Retrouvez toutes les essences dans le livre Aromathérapia

Info

Achetez le livre