Myrte commun

Myrte commun

Myrtus communis

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion

Le myrte (Myrtus communis) est un arbuste de la famille des Myrtacées, originaire du bassin méditerranéen, qui pousse à l’état sauvage dans les maquis secs et ensoleillés. Ses feuilles persistantes, lancéolées et opposées sont extrêmement aromatiques.

Tab

Ses petites fleurs blanches et parfumées laissent place à des baies d’un noir bleuté.

Sans doute en raison de sa senteur exquise, le myrte était, dans l’Antiquité, consacré à Vénus-Aphrodite, et l’on en tressait en Grèce les couronnes des mariés. Ovide raconte, dans ses Fastes, que la déesse de l’amour, alors qu’elle séchait sur le rivage ses cheveux ruisselants, fut surprise par une troupe de satyres et échappa à leur lubrique curiosité en s’enveloppant de myrte. Elle en était couronnée le jour du célèbre concours de beauté des trois déesses, quand elle reçut la pomme des mains du berger Paris. La plante était largement utilisée en médecine et ses baies, broyées, servaient à confectionner emplâtres et onguents. Pline la recommande « pour la guérison de la mauvaise odeur de la bouche, incommodité très honteuse », et elle est aujourd’hui encore employée à cette fin au Maroc.

Culture et production

Le myrte pousse à l’état sauvage en Corse, au Maroc, en Tunisie et dans les Balkans. On récolte les feuilles de myrte de mai à septembre en en laissant les deux tiers sur l’arbre pour préserver sa productivité.

Parfum

L’odeur du myrte est délicieusement fraîche et résineuse.

Extraction et rendement

Les feuilles de myrte sont soumises à une distillation grâce à un entraînement par la vapeur d’eau dont le rendement est de 0,18 % à 0,28 %, soit cent quatre-vingts grammes à deux cents quatre-vingts grammes pour cent kilos de plante.

Formule chimique

Les principaux composants actifs de l’huile essentielle de Myrtus communis sont des monoterpènes (alpha et bêta-pinènes), des alcools monoterpéniques (linalol), des esters monoterpéniques (acétate de myrtényle) et des oxydes terpéniques (1,8-cinéole).

Principales indications

L’huile essentielle de Myrtus communis est antiseptique et astringente. Elle soigne les infections digestives, pulmonaires ou urinaires ainsi que les ulcérations cutanées et les hémorroïdes. Elle allège les jambes lourdes et prépare le corps à l’effort pour lui éviter crampes et courbatures. Elle est très efficace contre la toux, grasse et sèche.

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera

 

Tout sur les huiles essentielles

Phasellus volutpat, metus eget egestas mollis, lacus lacus blandit dui, id egestas quam mauris ut lacus.

Tout sur les huiles essentielles

Retrouvez toutes les essences dans le livre Aromathérapia

Info

Achetez le livre