Mandarine

Mandarine

Citrus reticulata

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion

Le mandarinier (Citrus reticulata) est un petit arbre de la famille des Rutacées, aux feuilles lustrées, originaire d’Asie du Sud-Est (Chine et Viêtnam). 

Tab

Son fruit, à la chair sucrée et parfumée, est l’un des agrumes les moins acides et contient de nombreux pépins (contrairement à la clémentine). Il se divise en une dizaine de quartiers parfois appelés « cuisses » ou, dans le Périgord, « pernes ». L’espèce dite « satsuma » (Citrus unshiu), appelée mikan au Japon, compte deux cents cultivars. L’un des plus connus est l’owari, dont le fruit mûrit en hiver dans l’hémisphère Nord.

La mandarine tient-elle son nom de la robe jaune des mandarins ? On le dit. Il est certain, en revanche, qu’elle était connue en Chine depuis des millénaires. La peau de mandarine était – et demeure – utilisée mûre (chen pi) ou non mûre (ging pi) pour soigner les maux d’estomac et les embarras gastriques. Dans le sud de la Chine, on offre des mandarines au Nouvel An, et si l’on en reçoit quatre, l’usage veut qu’on en rende deux pour ne pas confisquer toute la bonne fortune. Le mandarinier est arrivé en Europe et en Amérique plus de quatre cents ans après l’oranger. La Grande-Bretagne importa les premiers arbres en 1815 ; la Provence ne les vit pas avant le début du XIXe siècle. En Algérie, ils furent cultivés à partir de 1850.

Culture et production

Hors de sa base chinoise, le mandarinier est principalement cultivé au Maghreb, en Espagne, aux États-Unis et au Mexique. La Chine fournit près de la moitié de la production mondiale de mandarines, suivie par l’Espagne (environ 10 %). La France, dont la production est négligeable, en a importé quatre cent vingt tonnes en 2010 et leur préfère les clémentines (près de trentequatre mille tonnes).

Parfum

Le parfum de l’essence de mandarine est rafraîchissant, doux et fruité.

Extraction et rendement

L’essence de mandarine s’obtient par expression à froid des zestes, avec un rendement de 0,8 % à 1,2 %, soit huit cents grammes à un kilo deux cents grammes d’huile essentielle pour cent kilos de plante. En fonction de la maturité du fruit, on obtient une huile essentielle de mandarine rouge, jaune ou verte. L'huile essentielle obtenue par distillation des feuilles du mandarinier donne l'huile essentielle de petit grain de mandarine.

Formule chimique

Les principaux constituants de l’essence de mandarine sont des monoterpènes (limonène, 75 % à 85 %, des gamma-terpinènes, environ 10 %), des monoterpénols (linalol, alpha-terpinéol), des esters et des aldéhydes (décanal).

Principales indications

L’huile essentielle de petit grain de mandarine est anti-nausée, relaxante, sédative et légèrement hypnotique. Modératrice du système nerveux central, elle réduit l’insomnie ainsi que l’angoisse. L’essence de mandarine lutte contre les dyspepsies et gastralgies. (Elle combat aussi efficacement les troubles du sommeil chez l’enfant que le vieillissement de la peau.)

Espèces apparentées

Mandarines rouge, jaune ou verte.

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera

 

Tout sur les huiles essentielles

Phasellus volutpat, metus eget egestas mollis, lacus lacus blandit dui, id egestas quam mauris ut lacus.

Tout sur les huiles essentielles

Retrouvez toutes les essences dans le livre Aromathérapia

Info

Achetez le livre