Gingembre

Gingembre

Zingiber officinale

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion

Plante tropicale vivace, le gingembre (Zingiber officinale) est originaire du Malabar (Inde) et appartient à la famille des Zingibéracées.

Tab

Il est haut d’environ quatre-vingt-dix centimètres ; ses feuilles, persistantes, sont lancéolées. La plante naît d’un rhizome, charnu et très développé se divisant en nodosités, qui est utilisé en médecine et en cuisine. Après la floraison, un épi en massue renfermant des graines encapsulées apparaît au bout d’une courte tige écailleuse. Au froissement, les feuilles sont très odorantes.

Attesté depuis plus de trois mille ans, notamment dans les textes védiques, le gingembre est depuis la nuit des temps le remède majeur de la médecine indienne pour soigner les troubles digestifs. Les femmes en consommaient pendant leur grossesse pour éviter les nausées. Il fut, avec le poivre, la girofle et la cannelle, l’un des aromates exotiques à l’odeur et à la saveur puissantes que les Romains allèrent chercher en Orient pour épicer leur cuisine et conserver leurs viandes. C’est pourquoi il figure en bonne place dans la « liste des épices indispensables dans une maison » établie au Ier siècle après J.-C. par l’illustre gastronome Apicius. Dioscoride et Pline lui prêtent, en outre, des propriétés aphrodisiaques. Sa racine, dans le « Tarif du Maximum » de 301 après J.-C., doit être vendue 400 deniers la livre, ce prix élevé témoignant de sa rareté.

Culture et production

En France, le gingembre a été cultivé dès le XIXe siècle dans la région de Montpellier. L’Inde fournit plus du quart de la production mondiale, suivie par de nombreux pays au climat chaud et humide. La variété « à citral » est produite par l’Afrique noire et le Japon. La récolte des rhizomes se fait avant les premières gelées si l’on cultive en plein air, ou dès que les feuilles se dessèchent si l’on cultive en serre, soit en neuf mois après la plantation.

Parfum

L’odeur du gingembre est caractéristique, chaude, épicée avec, pour certaines espèces, une note citronnée.

Extraction et rendement

On obtient l’huile essentielle de Zingiber officinale par distillation complète du rhizome séché ou frais par entraînement à la vapeur d’eau. Le rendement varie, selon le lot, entre 1,5 % et 3 %, soit un kilo et demi à trois kilos pour cent kilos de plante.

Formule chimique

Le gingembre présente deux grandes catégories chimiques, l’une à sesquiterpènes, la plus répandue, et l’autre à citral. Les principaux composants actifs de la première sont notamment des monoterpènes (camphène), des monoterpénols (bornéol, géraniol, linolol), des sesquiterpènes (arcurcumène, bêta-sesquiphellandrène et zingibérène).

Principales indications

L’huile essentielle de gingembre est utilisée traditionnellement pour ses effets toniques. Elle favorise la remise en forme générale en dissipant la fatigue, qu’elle soit physique ou mentale. Tonique sexuel, elle est considérée comme un aphrodisiaque ; elle réveille la libido masculine ou féminine. Tonique digestif, elle facilite la digestion, limite flatulences et constipation. Tonique capillaire, elle lutte contre la chute de cheveux et stimule leur croissance. Antinauséeuse, elle évite le « mal des transports ». D'un point de vue scientifique, ce sont surtout ses propriétés anti-inflammatoires qui ont été validées.

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera

 

Tout sur les huiles essentielles

Phasellus volutpat, metus eget egestas mollis, lacus lacus blandit dui, id egestas quam mauris ut lacus.

Tout sur les huiles essentielles

Retrouvez toutes les essences dans le livre Aromathérapia

Info

Achetez le livre