Gaulthérie

Gaulthérie

Gaultheria fragrantissima

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale: non approprié, voire interdit

Voie respiratoire, diffusion: non approprié, voire interdit

La gaulthérie est un petit arbuste de moins de quinze centimètres de la famille des Éricacées, qui pousse dans les forêts du Népal (Gaultheria fragrantissima syn. punctata) ainsi qu’en Chine (Gaultheria yunnanensis) et en Amérique du Nord (Gaultheria procumbens)

Tab

Ses fleurs, blanches à rose pâle, sont situées à la base des feuilles et ont la forme de petites cloches. Elles donnent d’octobre à mars des baies d’un rouge écarlate.

La gaulthérie doit son nom à Jean-François Gaulthier (1708-1756), médecin-botaniste du roi au Québec. Il remarque que les Inuits et les Indiens du Canada mâchent ou font infuser depuis l’aube des temps des feuilles de gaulthérie pour faire tomber la fièvre et apaiser la douleur.

Cette fée du Grand Nord, dite « thé des bois » au Québec, a joué un rôle important en pharmacologie : au XIXe siècle l’Amérique du Nord fournissait à l’Europe « l’essence de wintergreen », extraite par entraînement à la vapeur de l’ensemble de la plante.

En 1844, William Proctor, « père de la pharmacie américaine », et le Français Auguste Cahours isolèrent le constituant majeur de cette huile essentielle, « le salicylate de méthyle » puis Cahours, par hydrolyse, synthétisa l’acide salicylique qui fut employé comme médicament contre les rhumatismes avant la synthèse de l’acide acétylsalicylique – molécule beaucoup plus connue sous le nom commercial d’aspirine®.

Culture et production

La gaulthérie est récoltée désormais principalement au Népal, dans l’Himalaya. Dans cette contrée, la plante est plus haute et plus facile à récolter qu’en Amérique du Nord où ce travail pénible, réservé par le passé aux Indiens et aux enfants et femmes d’immigrants, ne soulève plus beaucoup de vocations !

Parfum

Sa senteur chaude, forte et boisée est très puissante. On la sent dans les salles de sport, la gaulthérie entrant dans les crèmes utilisées par les masseurs contre les tendinites et les claquages.

Extraction et rendement

L’huile essentielle de gaulthérie est extraite des feuilles, celles-ci sont trempées toute une nuit dans l’eau chaude afin d’obtenir du salicylate de méthyle par fermentation enzymatique, elles sont ensuite distillées à la vapeur d’eau. Cette fermentation permet au composant aromatique de se libérer de sa liaison aux sucres complexes trop lourds pour être entraînés par la vapeur d'eau. Le rendement en est de 1,5 % à 2 %, cent kilos de feuilles donnant un litre et demi à deux litres d’huile essentielle.

Formule chimique

L’huile essentielle de gaulthérie est composée à près de 99 % de salicylate de méthyle. C’est ainsi l’une des rares huiles essentielles qui soit quasi monomoléculaire.

Principales indications

Anti-inflammatoire et antalgique, l’huile essentielle de gaulthérie est souveraine pour toutes les douleurs musculaires liées à un effort physique intense : lumbago, élongation, entorse, crampes, mal de dos. Elle combat les rhumatismes fréquents sous les climats froids et humides où la plante prospère.

Espèce apparentée

Gaulthérie odorante (Gaultheria odorata).

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera

 

Tout sur les huiles essentielles

Phasellus volutpat, metus eget egestas mollis, lacus lacus blandit dui, id egestas quam mauris ut lacus.

Tout sur les huiles essentielles

Retrouvez toutes les essences dans le livre Aromathérapia

Info

Achetez le livre