Orange douce

Orange douce

Citrus sinensis

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion

L’oranger (Citrus sinensis), originaire d’Asie, est un arbre fruitier de la famille des Rutacées. Il provient d’une hybridation naturelle entre pamplemousse (Citrus maxima) et mandarinier (Citrus reticulata). 

Tab

Pouvant atteindre dix mètres, il a des branches épineuses et des feuilles de quatre à dix centimètres. Son fruit – à proprement parler une baie – est dit orange douce pour le distinguer de celui, amer, du bigaradier (Citrus aurantium).

« Connais-tu le pays où fleurit l’oranger ? » chante Mignon. On pourrait appliquer à l’orange, fruit lumineux du bonheur, ce que Talleyrand disait de la vie sous l’Ancien Régime : qui ignore sa saveur ne connaît pas la douceur de vivre. Dans l’Antiquité, les pommes d’or du jardin des Hespérides étaient en réalité des oranges. Introduite en Europe par les navigateurs portugais de retour de Chine – d’où ses noms arabe et grec burtughal et portokali – l’orange douce est en allemand une « pomme de Chine » (Apfelsine). La gloire du fruit éclipse l’écorce, dont on peut faire un excellent apéritif, et les feuilles que Mattioli disait posséder un effet sudorifique propre à « faire sortir toutes les méchantes humeurs sur la peau ». Les fleurs ont orné sous globe d’innombrables cheminées, attestant des années durant de la virginité de la mariée.

Culture et production

L’oranger est cultivé dans les régions chaudes, pourtour méditerranéen, Maghreb, Chine, Afrique du Sud, Australie. Introduite en Californie et Floride, la production intensive de l’espèce « navel Washington », née au Brésil en 1820, a inondé le marché. Le Brésil est de très loin le premier exportateur de jus d’orange, et le chiffre d’affaires mondial du fruit, qui a connu une expansion prodigieuse, atteint deux milliards de dollars.

Parfum

L’odeur de l’essence d’orange douce est légère, fraîche et fruitée.

Extraction et rendement

Le rendement de l’expression à froid des zestes d’orange douce (Citrus sinensis) est bas, de 0,2 % à 0,4 %, soit deux cents à quatre cents grammes d’essence pour cent kilos de plante. Une essence déterpenée est utilisée en cosmétique.

Formule chimique

Les principaux composants actifs de l’essence de Citrus sinensis sont des monoterpènes (limonène : de 92% à 97%), des alcools monoterpéniques (linalol), des aldéhydes et des coumarines.

Principales indications

L’odeur de l’essence d’orange douce, calmante et sédative, incite au calme et assure un sommeil paisible. Le bain permet de profiter pleinement de son action apaisante. Elle rééquilibre le système nerveux et dissipe anxiété, agitation et palpitations. Stomachique et carminative, elle est antinauséeuse, et c’est un excellent tonique digestif. Assainissante en diffusion, elle purifie et parfume l’air ambiant tout en apaisant les tensions. Appliquée pure sur la peau, elle apaise les piqûres de guêpes ou d’abeilles et combat le relâchement de la peau.

Espèce apparentée

Orange amère (Citrus aurantium ssp. aurantium).

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera