Marjolaine

Marjolaine

Origanum majorana

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion

La marjolaine (Origanum majorana) est une plante annuelle ou bisannuelle de soixante centimètres, de la famille des Lamiacées et originaire de l’est du bassin méditerranéen (Chypre, Égypte, Turquie). 

Tab

Elle pousse très bien sur les sols arides mais ne supporte pas l’humidité froide. Les tiges sont velues, avec des feuilles vertes arrondies et légèrement dentées.

La marjolaine est née d’un accident. Au temps où le monde sentait bon, Amarakos était chargé du soin des parfums à la cour de Cinyre. Un jour, il eut le malheur de briser un vase au contenu exquis, et « il sécha sur pied de douleur ». Les dieux, pris de pitié, le changèrent en marjolaine ou origan (amarakos). En Égypte, la marjolaine entrait dans les onguents et les fumigations. Les Grecs l’appliquaient en emplâtre sur les membres douloureux et l’offraient aux dieux. Dioscoride identifia la vertu principale de la plante : « Elle combat les fermentations acides de l’estomac. » Son essence, selon le « Tarif du Maximum » (301 après J.-C.), se vendait à Rome cent deniers la livre, soit plus que de l’huile à la rose. Au Moyen Âge, la marjolaine, dite « cache-puces », portait chance et soignait à peu près tout. Le célèbre médecin allemand Fabricius von Hilden (1560-1634) en usa pour guérir d’un « rhume de cerveau » l’illustre général Wallenstein, qui l’en récompensa par « deux cents écus d’or ».

Culture et production

La marjolaine est cultivée jusqu’à deux mille mètres d’altitude. Ses petites fleurs mauves et blanches s’épanouissent en juillet-août.

Parfum

L’arôme de la marjolaine, assez proche de celui du thym, est plus fin que celui de l’origan.

Extraction et rendement

La distillation de cent kilos de sommités fleuries fournit de deux cents à trois cents grammes d’une huile essentielle jaune pâle et légèrement ambrée, avec un rendement de 0,2 % à 0,3 %. Comme condiment, on utilise surtout ses feuilles.

Formule chimique

Ses principes actifs sont notamment des monoterpènes (40 %), des monoterpénols (50 %), dont du terpinène-1-ol-4. À la différence de l’origan (ou herbe à pizzas), la marjolaine ne contient pas de phénols.

Ne pas la confondre non plus avec la marjolaine d’Espagne (Thymus mastichina) aux propriétés très différentes.

Principales indications

Anti-infectieuse et fongicide, l’huile essentielle de marjolaine est utile contre les infections respiratoires et les mycoses. Reine du zen, son action apaisante et rééquilibrante fait disparaître les troubles de l’humeur et dissipe la fatigue.

Précieuse à qui arrête de fumer, elle épargne irritabilité et boulimie. Elle est souveraine en cas de digestion difficile, apaise les douleurs rhumatismales et calme les ardeurs sexuelles obsédantes. Enfin, une goutte déposée sur les faces internes des poignets aide à surmonter contrariété ou chagrin.

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera