Géranium odorant

Géranium odorant

Pelargonium x asperum cv. Egypte

MODES D'UTILISATION: 

Application cutanée, massage

Bain

Voie orale

Voie respiratoire, diffusion

Le géranium odorant, dit aussi géranium rosat (Pelargonium x asperum cv. Egypte), est un sous-arbrisseau de la famille des Géraniacées, originaire d’Afrique australe.

Tab

Ses longues feuilles vertes à trois lobes aux nervures rougeâtres sont très découpées et duveteuses. Les bourgeons sont rosâtres ; les petites fleurs, blanches et pourprées, ont cinq pétales dont deux striés de rouge. Peu de plantes sont aussi largement répandues et universellement admirées que le géranium, dont on cultive une centaine d’espèces, toutes odorantes mais de senteurs très diverses, dont on a le plaisir de cueillir feuilles et fleurs tout au long de l’année. Le géranium porte les noms, dans les campagnes, d’herbe à Robert, fourchette du diable ou bec de grue. Ce dernier sobriquet évoque la forme de son fruit qui ressemble à un long bec effilé, d'où ses noms savants : pelargonium vient du grec pelargos (cigogne) et geranium de geranos (grue). Il existait à l’état sauvage dans le monde antique, mais il n’a été cultivé que depuis son arrivée en Europe à la fin du XVIIe siècle. Il a d’abord été implanté dans l’île Bourbon, actuelle Réunion. En tant que plante médicinale, le géranium soignait jadis l’ophtalmie, les montées excessives de lait, le gonflement de la gorge par inflammation des amygdales et la violente angine qualifiée d’esquinancie. En parfumerie, le géranium odorant a sa place dans quelques formules célèbres : « Jazz » d’Yves Saint Laurent, « Brut » de Fabergé, « Calèche » d’Hermès et « Égoïste » de Chanel.

Culture et production

La Chine est devenue le premier producteur et exportateur de géranium rosat, cultivé également au Maroc et en Égypte. Il fut introduit à la Réunion vers 1870, en provenance d’Afrique du Sud, et plus récemment à Madagascar, fournissant une huile essentielle d’une qualité exceptionnelle.

Parfum

L’odeur du géranium rosat, discrète, douce et sucrée, rappelle celle de la rose. C’est pourquoi il remplace souvent en parfumerie cette huile essentielle, beaucoup plus chère.

Extraction et rendement

L’huile essentielle de géranium rosat est extraite par distillation des feuilles, avec un rendement de 0,15 % à 0,25 %, soit cent cinquante à deux cent cinquante grammes pour cent kilos de plante.

Formule chimique

Les principaux constituants de l’huile essentielle de géranium rosat sont notamment des monoterpènes, des sesquiterpènes, des monoterpénols (citronnellol, géraniol) et des esters (acétate de géranyle).

Principales indications

Antibactérienne et antimycosique, l’huile essentielle de géranium rosat favorise la cicatrisation. Elle raffermit et a une action purifiante sur les troubles cutanés de tous ordres : acné, eczéma, démangeaisons, impétigo, etc. Efficace contre un grand nombre d’infections urinaires, intestinales ou pulmonaires, elle aide à lutter contre la cellulite, la rétention d’eau et le surpoids. Répulsive, elle éloigne aussi les insectes.

 

Extraits du livre « Aromathérapia - Tout sur les huiles essentielles », d’Isabelle Pacchioni. Editions Aroma Thera